Actualités parc

Actualités Rugby

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Brive 24 - 8 PARC : couci-couça

  

17h43 16.12.12

 Au terme d'une rencontre durant laquelle ils ont été dominés, les Nois s'inclinent 24 à 8. Et c'est logique.

C'est logique, mais tout n'est pas à jeter dans cette rencontre. Loin de là. Première des choses, les Noirs se sont accrochés jusqu'au bout. Même menés 24 à 3 avec 10 minutes à jouer, les joueurs de Nourault et Stoltz n'ont rien lâché. Et, jusqu'au bout, ils auront caressé l'espoir de "rentrer" dans le bonus défensif. Autre motif de satisfaction, indéniable, la jeunesse. Cet après-midi en Corrèze, le PARC a donné du temps de jeu à sept de ses joueurs du centre de formation (Colliat, Pétin, Souvent, Gach, Bruzulier, Levy et Louyat) et leur comportement fut bel et bien encourageant. Dans la bonne période du PARC, en fin de match, Jean-Baptiste Bruzulier y était pour beaucoup et s'en allait inscrire un essai de filou après une pénalité rapidement jouée. Le PARC aurait même mérité d'en écrire un second en venant mourir à un petit mètre de la ligne… Enfin, dans le combat, le PARC a été présent et a opposé beaucoup d'agressivité au talent de la charnière briviste.

Direction Massy

Reste que le PARC a quand même encaissé quatre essais aujourd'hui, dont trois consécutifs à des mêlées. Là où il avait été impressionnant la semaine prochaine, il fut défaillant, incontestablement, cet après-midi. Dans le jeu, il a aussi eu des moments où il a été dominé de la tête et des épaules par une équipe briviste qui poursuit sa belle série à domicile. On ne se mouillera pas trop en disant que le PARC a été bon dans certains domaines, et pas bons dans d'autres. Mais c'est véritablement l'impression que laisse ce déplacement en terre politique.
Le PARC a perdu ce soir, une nouvelle fois largement à l'extérieur, mais a préparé, de manière correcte, la réception de Massy la semaine prochaine. Le véritable enjeu de cette fin d'année civile…


 

Les réactions

Mathieu Besson : "Les 23 joueurs étaient sur la même longueur d'onde"

Mathieu Besson (demi-de-mêlée du PARC) : "Je crois que nous devons retenir l'état d'esprit de l'équipe. On n'a jamais rien lâché avec des remplaçants qui ont gardé ce même état d'esprit. Les 23 joueurs étaient sur la même longueur d'onde, tout le monde voulait s'y filer et on l'a vu jusqu'à la fin. On pouvait même revenir un peu plus avec un essai qu'il (l'arbitre) ne nous accorde pas, mais c'est comme ça…"

Jérôme Jacquet (centre du PARC) : "Ça a été très difficile mais l'état d'esprit y était. On a vu du mieux en défense. Mais après, ils sont meilleurs que nous. On a le mérite de s'être accrochés jusqu'au bout, c'est positif. Maintenant, le match important, c'est la semaine prochaine. Faut qu'on se le mette en tête. Il faudra gagner."

Harrison Louyat (centre du PARC) : "(sur sa première avec les pros) C'est mon premier match officiel à ce niveau donc je suis très content. Mais je suis quand même très déçu que l'équipe ait perdu… Du coup, c'est un sentiment mitigé pour moi : heureux d'avoir jouer, triste d'avoir perdu… En tout cas, je n'oublierai jamais ces dix minutes-là, c'était énorme. Quand je suis entré sur le terrain, on sentait vraiment toute l'équipe qui voulait encore aller chercher ce point de bonus défensif, et ça m'a aidé. On a bien fini cette rencontre, c'est bien."

Didier Nourault (entraîneur du PARC) : "L'équipe poursuit sur la voie qu'elle s'était fixée : c'est-à-dire beaucoup d'engagement physique, premièrement. L'équipe n'a rien lâché, a été solidaire. Après, il faut continuer à travailler sur le collectif, mais je remarque qu'en défense on a été présent malgré trois essais encaissés consécutifs à des mêlées… Après, l'équipe est restée à 15, disciplinée. On a été battu par une équipe plus forte aujourd'hui. Mais y'a des points de progrès très nets. Et ce qui est très positif, c'est que beaucoup de jeunes joueurs sont rentrés dans le groupe aujourd'hui. C'est bien".



À Brive, Julien Sanchez