8
 
  

Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Samedi... Massy !

  

18h19 20.12.12

Avant chaque rencontre, parcrugby.com vous emmène à la rencontre de l'adversaire du PARC. Cette semaine, c'est Carcassonne qui est dans le viseur.

Le président Michel Antoine, ce patron

Arrivé à la présidence du Racing Club Massy Essonne en 2007, Michel Antoine a réussi son pari d'emmener les Franciliens en Pro D2, niveau jamais atteint par le club auparavant. Limousin de naissance, il fut président du Medef Essonne pendant six ans au début des années 2000 et directeur des ressources humaines chez IBM notamment. Son club de cœur : le Stade Français.

Le duo d'entraîneurs Massy, leur premier club

C'est à Massy que Jeff Dubois et Victor Didebulidze ont connu leur première expérience d'entraîneur. Le premier, depuis 2010, alors qu'il venait de terminer sa carrière chez le voisin du Racing Metro, et le second après avoir rangé les crampons à Massy déjà. Dubois avait notamment permis au Stade Toulousain de se qualifier pour la finale du championnat de France 2006 avec un drop à la dernière minute. Il a aussi une bonne centaine de matchs de Top 14 et de coupe d'Europe au compteur. Son compère, Didebulidze, a notamment participé aux coupe du Monde 2003 et 2007 avec la Géorgie, dont il a superbement fait honneur à la vielle tradition d'avants surpuissants. Et avec qui il compte 45 sélections.

La star Mani Vakaloa, un cadre

Dans une équipe avec peu de joueurs de renom, Mani Vakaloa possède une expérience non négligeable. Parmi les joueurs les plus utilisés cette saison par Jeff Dubois, l'arrière ou ailier a notamment été international tongien et champion de Pro D2 sous les couleurs du Racing Metro, avec qui il jouera quelques rencontres de Top 14. Puissant sur ces cannes, cet ilien peut se révéler être un vrai danger pour ses les défenses adverses.

Le joueur à suivre Eoghan Hickey

On ne sait pas encore s'il sera dans le groupe mais Eoghan Hickey pourrait être l'attraction de cette rencontre. Transféré cette semaine de Padoue (première division italienne) vers le club massicois, Hickey arrive avec une solide expérience : du Leinster aux Wasps en passant par le Munster, l'Irlandais connaît le très haut niveau et pourrait être un sérieux atout pour l'actuel relégable dans sa quête du maintien. Son poste : ailier ou arrière.

Il jouera contre son ancien club Emmanuel Felsina

Après avoir fréquenté le pôle Espoir de Marcoussis, promotion Paparemborde, Manu Felsina décide de privilégier sa vie familiale et stoppe le rugby. Et c'est à Massy, 5 ans plus tard, que le pilier reviendra dans le circuit, où il effectuera deux saisons en Fédérale 1. En 2011, il signe au PARC, en Pro D2. Il retrouvera donc, pour la première fois, ces anciens coéquipiers.

 

Moral de l'équipe Excellent

Ce n'est pas une potentielle excuse mais une réalité : à chaque fois que le PARC aura rencontré Massy cette saison, le promu disposait d'un capital confiance à son maximum. Lors de la première journée lorsque celui-ci était encore sur l'euphorie d'une montée, et puis, ce samedi, juste après sa deuxième victoire de la saison, la semaine dernière face à Colomiers. D'autant que Massy a réalisé des prestations convaincantes dernièrement : bonus défensif contre Narbonne et La Rochelle et défaite très honorable face au LOU (deux essais inscrits). Alors certes Massy est toujours lanterne rouge de ProD2, mais Massy arrive à Aix avec de la confiance, et un moral qui n'a pas été aussi haut depuis... le coup de sifflet final du match aller.

Les 5 derniers matchs
J11 : Massy 15 - 19 La Rochelle
J12 : Massy 23 - 37 LOU
J13 : Aurillac 28 - 7 Massy
J14 : Narbonne 28 - 25 Massy

J15 : Massy 13 - 9 Colomiers


L'œil de Conrad Stoltz "Une équipe embêtante"
"Massy, c'est très costaud devant, avec beaucoup de poids en première ligne. C'est une équipe qui a réussi à faire du jeu l'an dernier en Fédérale 1, ils avaient un jeu peu ordinaire à ce niveau-là. Et ils semblent continuer là-dessus. Petit à petit, ils s'habituent à la ProD2, ils comprennent, ils s'améliorent. Tout en étant toujours très fort en mêlée. En défense, ils montent haut et vite, ils s'accrochent… Ils font douter l'adversaire, bref, c'est une équipe embêtante à jouer."