Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

PARC 34 - 22 Massy : Capital !

  

21h25 22.12.12

 Il ne fallait pas se manquer ce soir face au promu et lanterne rouge du championnat de ProD2. Les Aixois ont assuré, avec une victoire qui était indispensable.

Juste après la rencontre, le soulagement affiché par Lucien Simon dans le vestiaire témoignait bien de la difficulté qu'avait eue son équipe à venir à bout d'une équipe massicoise vraiment très compliquée à jouer. Celle-ci ne renonce jamais, ses avants sont lourds, voire cubiques pour certains, ça pousse fort et quelques-uns de ses trois-quarts sont vraiment étonnants. Au premier rang desquels Vakalelo. Cet ailier est un véritable poison et peu importe le destin de son équipe dans ce ProD2, on devrait logiquement continuer à le voir à l'étage professionnel.
On l'aura compris, Massy aura supris son monde ce soir. Cependant, dans l'histoire, celui qui réalise la bonne opération, c'est bien le PARC, qui relègue son adversaire du jour à huit longueurs et qui revient à hauteur de Dax, battu à Aurillac (38 à 16). Mais que ce fut dur face à une équipe des plus joueuses, qui préférait les pénaltouches aux points en début de rencontre. Plus pragmatique, le PARC choisissait quant à lui de lancer son compteur, et il aura bien eu raison. En s'étendant de tout son long, Felsina réussissait à aplatir et le PARC creusait un premier écart conséquent (13 à 0). Les Noirs prenaient alors la tête et ne la lâchaient plus jamais. Même en étant parfois très secoués. Christophers et Labrit avaient beau filer deux fois à dame, Massy recollait à chaque fois grâce à Adamou et Johnston. Et mourrait même à un mètre de la ligne à cinq minutes de la sirène. Levy, lui, enquillait une dernière pénalité pour mettre les siens à l'abri. Et surtout, s'assurer que les Franciliens ne décrochent pas un bonus défensif qu'ils auraient mérité. La faute, entre autres, à un buteur massicois peu en verve.

Troisième victoire consécutive à domicile

Alors que cette équipe de Massy avait mis un premier coup sur la tête des Aixois en ouverture de la saison, ce soir, le PARC lui a rendu la monnaie de sa pièce. Il confirme aussi qu'il est bien dans une nouvelle dynamique, celle d'une équipe difficile à manœuvrer chez elle : les Noirs ont en effet remporté leurs trois derniers matchs à domicile, face à Dax, Carcassonne et Massy, donc. De quoi passer les fêtes bien au chaud. Avant de retrouver la compétition face à Aurillac le 12 janvier. À domicile qui plus est…


Réactions

Tuineau : "nous pourrons nous reposer calmement"

Gwendal Ollivier (3ème ligne du PARC) : "On va prendre les quatre points de la victoire. Mais je crois qu'on a un peu péché dans l'humilité. Comme on disait avec Pierrot (Rochette, ndlr), on a fait de très bons trucs, mais aussi de très mauvais. Eux ont bien joué, ils ont joué leur carte à fond. Mais je crois qui si nous avions été plus humbles, si nous les avions un peu plus "concassés" ça nous aurait facilité le travail… On ne l'a pas fait, on les a toujours laissés dans le match, ce qui fait qu'on a galéré jusqu'au bout. Mais l'objectif est atteint, surtout qu'ils ne prennent pas le point de bonus. Donc c'est bien."

Phil Christophers (trois-quart centre du PARC) : "C'est un gros soulagement parce qu'on a gagné, tout simplement. Après, y'a certains points négatifs, mais beaucoup de points positifs. La mêlée a été extraordinaire, les ballons portés aussi, et une fois qu'on a eu les ballons derrière, ça a pas mal joué… Je pense qu'il faut amener tout ça dans la nouvelle année. Avec ça, on remportera plein d'autres victoires."

Joe Tuineau (2ème ligne du PARC, photo) : "On savait que ce serait un match très physique. Ils ont un très gros pack. On nous avait dit cette semaine qu'il faudrait être très fort devant. Et ce soir l'équipe a été très bonne. Surtout en mêlée et dans les mauls. On est très, très content. Nous avons de toute façon besoin de tous les points que nous grappillerons, et ce soir il y en a quatre. Nous sommes vraiment contents et nous pouvons avoir une bonne trêve, et se reposer calmement."

Didier Nourault (entraîneur du PARC) : "En début de saison, nous le savions. On avait, et on a toujours, beaucoup de travail à faire.Et chaque match a sa vérité. Aujourd'hui nous gagnons, c'est un grand soulagement pour tout le monde. Vu notre calendrier, et vu les défaites que l'on a eues, bien entendu, on sait que chaque match à la maison est très important. Y'a la pression sur chaque match. Aujourd'hui, le point positif c'est que Massy n'a pas pris de bonus. À chaque fin de match, dernièrement, ils sont remontés sur leurs adversaires. Nous, en toute fin de match, on a su reprendre le jeu à notre compte et à les contenir chez eux. Ça a été chaud, mais on arrive quand même ce soir à faire un match de 80 minutes. C'est ce qu'on ne faisait pas en début de saison. Que ce soit contre Dax, Carcassonne, ou même à Brive, et donc ce soir, on joue 80 minutes. L'ensemble est positif. Maintenant, on prend quand même trois essais, ça fait ch… Mais bon, ce soir, on ne va pas se plaindre."



À Maurice-David, Julien Sanchez