8
 
  

Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Dans l'rétro !

  
 
 
 

17h33 03.01.13
  
 
 
 

17h33 03.01.13
  
 
 
 

17h33 03.01.13

 Pour cette petite rétrospective, nous avons choisi six moments forts, qui nous sont apparus comme des mini-tournants de cette phase aller. Si chaque match à son importance, ceux-là en ont un brin en plus... Les voici.

25 août 2012 (1ère journée) - Massy/PARC, 21 à 18 :

Pour cause de travaux - la réalisation des loges -, le PARC demande à jouer sa première rencontre à l'extérieur. Requête acceptée par la Ligue Nationale de Rugby dont le calendrier réserve au PARC un déplacement chez le promus massicois. Jouer un petit nouveau, toujours sur l'euphorie de la montée, en ouverture d'un championnat, n'est jamais chose aisée. Et les Aixois le vérifieront à leurs dépens. Après avoir manqué bon nombre de points au pied, ils s'inclinent 21 à 18. D'entrée, un premier coup de massue sur la tête des hommes de Didier Nourault.

8 septembre 2012 (3ème journée) - PARC/Auch, 33 à 9

Après deux défaites à l'extérieur, le PARC est déjà sous pression pour sa première à domicile. Il s'en servira positivement pour étriller son adversaire du jour et prendre le point de bonus grâce à des essais signés Lacroix, Beun - qui finira en caleçon dans l'en-but (photo 1) - et Matias Viazzo, étincelant pour sa première à Maurice-David. 

13 octobre 2012 (7ème journée) - PARC/LOU, 12 à 25

Le match de l'année à Maurice David ! Une affluence bloquée à 4800 spectateurs (photo 2) pour des raisons de sécurité, près de 2000 demandes de billet non satisfaites et un PARC qui tient tête à la pléiade de stars lyonnaise jusqu'à un quart d'heure de la fin (il mène alors 12 à 11), moment choisi par Sukanaveita pour faire parler sa puissance… Le PARC croulera en fin de match sous les coups de boutoirs lyonnais mais la soirée fut belle, en dehors comme sur le terrain.

27 octobre 2012 (9ème journée) - Narbonne/PARC, 22 à 24

Après cinq défaites consécutives, un PARC au pied du mur se déplace à Narbonne, là où il n'a jamais gagné et où il a souvent chuté lourdement (50 points en 2011, 43 en 2010…). Avec le vent, les Aixois entament la rencontre pied au plancher et plantent trois banderilles par Viazzo, Bonet et Solana. Mais les locaux se réveillent au retour des vestiaires et reviennent à hauteur des Aixois, avant de les dépasser, à trois minutes de la fin. À une minute du terme, Jérémy Bourlon passe un drop à la trajectoire bizarre, qui permet aux Noirs de complètement se relancer dans ce championnat. Une grosse décharge d'adrénaline.

24 novembre 2012 (12éme journée) - Albi/PARC, 49 à 21

Après une victoire contre Dax pleine de promesses, la rechute. Les Aixois encaissent sept essais face à une très jeune équipe albigeoise, remplie d'enthousiasme. En sauvant l'honneur, Robin Solana se déboite l'épaule et sera contraint à l'opération. Une soirée cauchemardesque pour le PARC qui, en 80 minutes, laisse échapper le peu de confiance qu'il avait emmagasinée jusque-là.

22 décembre 2012 (16ème journée) - PARC/Massy, 34 à 22

Le grand frisson (photo 3). Dans ce match de la peur face à la lanterne rouge, les Noirs n'ont pas le droit de se manquer. En prenant d'entrée de jeu la direction des opérations, ils poussent Massy à la faute et Lucas Levy enquillent les pénalités. Felsina, Labrit et Christophers marquent pour le PARC pendant que Massy démontre que sa place en ProD2 est loin d'être usurpée. Les Noirs s'imposent difficilement, ce qui vaudra au président Lucien Simon ce petit pronostique : "Massy ne finira pas dernier, je prends le pari". C'est la troisième victoire consécutive du PARC à domicile (après celles acquises face à Dax et Carcassonne), qui confirme son regain de forme...