8
 
  

Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

PARC 15 - 14 Béziers : Mistral gagnant

  

18h09 09.02.13

Malmené par une équipe biterroise bien décidée à jouer son va-tout, le PARC remporte une victoire qui vaut de l'or.

 Plus que raconter le film d'un match qui ne restera pas dans les annales du championnat de ProD2, on aurait largement plus envie de parler de l'immense opération qu'a réalisée le Pays d'Aix Rugby Club aujourd'hui. Car comme souvent dans ce genre de situation, l'enjeu d'une rencontre déterminante pour la fin de la saison, a primé sur le jeu. On vous dira quand même qu'au tableau d'affichage, la différence s'est constituée sur la réussite des buteurs. Lucas Levy, avec son 100% (5 sur 5), aura dominé son homologue Frazer, qui n'a vraiment pas été dans un bon jour, avec un petit 50%. On ajoutera que, côté biterrois, les cuisses de Gmir (un essai à la 32ème minute) auront mis du spectacle dans une partie qui en a cruellement manqué, les deux équipes jouant avec le frein à main durant une bonne partie du match. Et on conclura enfin en vous disant que la défense aixoise est à la base de sa victoire, celle-ci s'affirmant de sortie en sortie comme en très nette progression. Sinon, ce Béziers/PARC, anesthésié par un vent violent et glacial, aura été un combat immense. Que les Aixois ont étrangement remporté alors qu'ils étaient à 14. Curieusement, c'est lorsque Driollet s'est fait sortir 10 minutes qu'il a inversé la tendance, marquant 6 points importantissimes en début de seconde période.

Le PARC, gagnant du jour

Mais on vous parlait de bonne opération. En prenant trois points à son adversaire du jour, le PARC relègue celui-ci à sept points, en prend trois d'avance sur Dax, revient à hauteur de Auch et en possède désormais dix d'avance sur Massy, qui ont tous été battus cet après-midi. Il se retrouve ainsi en douzième position, un rang qu'il n'avait plus fréquenté depuis un bail. On l'a bien compris, on n'a pas vu un grand match de rugby. On a vu, en revanche, une équipe du PARC au grand cœur. Enfin, dans l'euphorie ambiante, parcrugby.com a en tout cas une grosse pensée pour Wylie Human, qui s'envolera demain pour l'Afrique du Sud, son pays d'origine, pour se rapprocher de sa famille. Celle-ci doit actuellement faire face au décès du jeune frère de Wylie. Nous souhaitons beaucoup de courage à l'ailier du PARC.


Réactions

Jeandré Mynhardt : "Ça marche bien, hein ?"

Lucas Levy (ailier du PARC) : "(sur sa réussite au pied) Je l'avais déjà dit et je le répète, si on obtient ces pénalités, c'est grâce à l'équipe. Moi, je ne fais que concrétiser tout ce gros boulot… Il n'y a plus qu'à s'appliquer. (sur la victoire) Ça a été dur jusqu'au coup de sifflet final, mais on décroche une grande victoire, qui fait énormément de bien. On a mis tous les ingrédients nécessaires pour la décrocher… Et je crois que gagner d'un point, finalement, c'est presque encore plus beau que si on avait gagné par 20 points d'écart."

Emmanuel Felsina (pilier gauche du PARC, photo ci-contre) : "Franchement, ce match, je ne l'ai pas vu passer ! La première fois que j'ai regardé le chrono, j'ai vu qu'il restait quatre minutes ! C'est dire si ça a été intense… Un combat énorme, de tous les instants. Voilà, on est très satisfait du résultat. On sait que tout n'a pas été parfait, on n'a pas fait tout ce qu'on aurait voulu faire, mais le résultat est là, et y'a que ça qui compte aujourd'hui. C'était le plus important".

Jeandré Mynhardt (deuxième ligne du PARC) : "Très dur jusqu'au bout, on était sous pression, parce que le match était vraiment important. Moi, je n'avais pas joué contre Oyonnax la semaine dernière et j'avais entendu tout le monde me dire que ça avait été vraiment, vraiment un bon match… J'en ai eu la preuve aujourd'hui. Au début de saison, ça a été dur, mais là, je sens que ça monte (que ça progresse, ndlr). Le groupe se resserre et ça se ressent dans les matchs. On s'entraîne bien, on travaille la défense dans la semaine, et en match, on voit les résultats. Ça marche bien, hein ? Après, il y a encore des erreurs, en touche par exemple, mais avec le vent qui pousse, c'était un peu compliqué pour les talonneurs. Voilà, le plus important, c'était les quatre points. Eux prennent un bonus défensif mais bon… On a gagné !"

Didier Nourault (entraîneur du PARC) : "Au début, tout le monde était plein de bonnes intentions mais après, les conditions climatiques… Le match qui ne se débride pas… Au fur et à mesure, l'enjeu s'est fait sentir de plus en plus. Après, le résultat était suspendu à des décisions arbitrales. Il fallait être le plus rigoureux possible. C'est ce qu'ont réussi les joueurs. La défense a encore très bien marché aujourd'hui. C'était un peu bizarre comme match, c'est vrai. Mais on a quand même dominé la conquête, surtout en première mi-temps. Ce qu'il faut retenir : une belle défense, beaucoup de solidarité, bref, ce qu'on voit depuis quelques matchs déjà".