8
 
  

Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

PARC 28 - 22 Narbonne : Des Orange et tout s'arrange

  

21h44 16.03.13

 Grâce notamment à un doublé d'Alexis Driollet, les Noirs engrangent quatre points de plus au classement. Qui font beaucoup, beaucoup de bien. Comme au match aller du reste.

À lire les déclarations ça et là des joueurs et entraîneurs narbonnais, il était évident que ceux-là n'étaient pas venus à Aix-en-Provence juste pour voir la Rotonde ou pour aller escalader la Sainte-Victoire. Non, premièrement le RCNM voulait poursuivre sa course folle de cinq victoires consécutives qui leur permet(tait) de croire encore en une éventuelle accession au Top 14. Et, deuxièmement, les Orange voulaient à tout prix leur revanche du match aller. Ce 27 octobre 2012, ils l'avaient toujours en travers de la gorge : "Aix nous a pris quatre points. On veut les récupérer, et pourquoi pas en prendre cinq", disait Tuilagi avant la rencontre dans L'Indépendant. Et son manager, Lecina, confirmait : "leur challenge (aux joueurs), depuis le match aller, c'est de gagner à Aix". Ils pourront également retenir ce 16 mars comme, peut-être, la fin de leurs espoirs de barrages…

Les Aixois, eux, n'ont pas beaucoup palabré cette semaine. Pas le temps. Mais beaucoup travaillé, comme nous le confiait Jandré Mynhardt (voir les réactions). Et honnêtement, cela s'est vu. Du jeu, au large, au ras, peu de ballons perdus, les Noirs ont su afficher une jolie diversité qui aura empêcher le RCNM de poser le sien. Même s'il est vrai que les blessures de Jono Jenkins et de Ruiz ne les auront pas aidé. Et quelles cannes ! Cela faisait longtemps qu'on avait pas vu les Aixois aussi tranchant, aussi sûrs de leurs appuis.

Face au vent, les Aixois auront réussi la première mi-temps parfaite avec deux essais inscrits par un immense Alexis Driollet ce soir. Et entre les deux, c'est Phil Christophers qui aura conclu un mouvement d'école. À la tombée d'une chandelle, Viazzo laissait sur place un défenseur, donnait à Human en soutien qui réussissait à transmettre à l'Anglais qui filait à dame. Imparable. La botte de Ruiz et un essai de Malet permettait au RCNM de recoller. 19-17 à la mi-temps.

Une deuxième-ligne en moins

En seconde période, Lucas Levy, de plus en plus précis dans ses coups de pieds, permettait au PARC de prendre le large. Et puis, nouveauté, le PARC aura bien géré sa fin de match. Les Noirs dressaient les barbelés. Même sans seconde ligne, après deux cartons jaunes distribués à Santoni puis Mynhardt, ils réussissaient à tenir. Bien sept-huit minutes devant leur en-but, à s'arc-bouter. Finalement, Fichten aplatissait mais, du coup, il ne restait plus assez de temps pour faire mieux. Une dernière mêlée, un ballon qui part en touche et le coup de sifflet final. Exactement ce qu'on aurait voulu voir la semaine dernière...

Avec un cœur gros comme ça, les Noirs ont remporté ce soir une victoire qui vaut de l'or. Car en bas, Auch et Béziers se sont imposés. Une nouvelle fois, c'est dos au mur que le PARC a su se surpasser. Faudra s'y faire. Cette saison, c'est comme ça qu'on l'aime.



À Maurice-David, Julien Sanchez