Actualités parc

Actualités Rugby

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

La Rochelle 39 - 21 PARC : Le PARC prend la marée

  

16h42 24.03.13

 Même en supériorité numérique pendant une bonne heure de jeu, les Aixois n'ont pas réussi à faire vaciller les Rochelais. Qui ne jouent de toute façon pas dans la même cour.

Finalement, on y aura cru, un peu. Pendant les cinq premières minutes, jusqu'à ce que Cedaro intercepte une passe de Viazzo et file derrière la ligne, pour inscrire le premier essai rochelais. On se disait alors que cet après-midi sur les bords de l'atlantique serait très, très compliqué… Et puis, pas tellement. Du moins, pas encore. Les Aixois s'accrochaient et recollaient au score grâce à des pénalités signées Viazzo puis Solana. On se prenait même à rêver d'un exploit lorsque Wessels prenait un carton rouge pour un plaquage "aérien" sur Longépée…
Mais voilà, même à 14, les Rochelais n'ont jamais tremblé, finalement. Les maritimes ont parfois même semblé en supériorité numérique. Le score s'envolait en leur faveur, jusqu'à 39 à 9. Mais à l'orgueil, poussé par les bonnes entrées en jeu de Bruzulier ou encore de Joe Tuineau, les Noirs réussissaient à inscrire deux essais. Par Besson, en fourbe, qui trompait la vigilance des "gros" du Stade Rochelais. Et puis par Longépée, après une jolie action avec Bruzulier au départ, puis Solana, puis Labrit, et enfin Longépée.

Une défaite, et de la casse...

Le score reflète finalement bien la physionomie d'une rencontre où les gros gabarits rochelais et le talent d'un Cler auront fait la différence. En ce sens, leur bonus offensif est mérité. Mais le plus embêtant, dans l'histoire, ce sont les sorties d'Eddy Labarthe, d'Alexis Driollet et de Phil Christophers, tous touchés sur des actions de jeu… En plus d'avoir perdu la rencontre, on espère juste que le PARC n'aura pas perdu quelques soldats à l'heure d'attaquer la vrai bataille pour le maintien. Celle qui commence dans une quinzaine de jours, à Dax.


Les réactions

Romain Barriol : "on ne ressentait même pas qu'ils n'étaient que 14"

Phil Christophers (trois-quart centre du PARC) : "Ça a été vraiment compliqué, ils nous ont été supérieurs à peu près partout… On n'a pas réussi à garder plus le ballon pour les embêter. Eux ont réussi à jouer dans les intervalles. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont en haut du classement, et nous en bas. Ils ont été meilleurs que nous, y'a rien à dire…"

Romain Longépée (troisième-ligne du PARC) : "On a du mal à entrer dans le match et après on fait 20 bonnes minutes… Et puis y'a ce carton rouge, on n'arrive pas à s'appuyer dessus, on n'a pas joué comme il le fallait. On joue même à contre-sens, c'est dommage. Cette fin de première mi-temps et le début de seconde nous tue, on prend trois essais alors qu'on est en supériorité numérique. Ensuite, on arrive à bien terminer, mais c'était trop tard".

Romain Barriol (troisième-ligne du PARC) : "On a souffert dans les 20 première minutes... c'était épuisant. Après, ça allait, mais honnêtement, sur le terrain, on ne ressanetait même pas qu'ils n'étaient que 14. Voilà, c'est une très belle équipe, ils sont bien en place. Finalement, il n'y a même pas de regrets tellement ils sont au-dessus".