Actualités parc

Actualités Rugby

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

PARC 27 - 12 Albi : Après la pluie, le beau temps

  

21h32 13.04.13

 Après une semaine agitée, les Noirs ont répondu de la meilleure des manières : en remportant une victoire bonifiée. Ils ne sont plus relégables.

Avec cette victoire bonifiée, avec certaines phases de jeu qui ont soulevé le public, avec le retour d'un soleil qui a inondé Maurice-David, bien évidemment qu'on aurait tendance à vouloir s'enflammer. Crier haut et fort que, ça y est, c'est le renouveau du PARC et que, grâce aux 5 points qu'il décroche ce soir, il sort de la zone rouge. Mais l'attitude des Noirs, dans le vestiaire, juste après la rencontre, nous force à ne pas se laisser aller à quelques lignes dithyrambiques. Peut-être car ceux-là savent certainement très bien qu'ils n'ont encore jamais réussi à aligner deux succès consécutifs cette saison.

Tous les bons ingrédients

Toujours est-il que, dans les faits, les Noirs se sont imposés ce soir, grâce à trois essais, après avoir été menés 6 à 0 en tout début de rencontre. Le premier, de pénalité, après un plaquage sans ballon sur Christophers alors que l'Anglais allait aplatir, le deuxième, collectif, et conclu par Felsina, et le troisième après avoir remonter le terrain, en contre, comme des footeux, avec Viazzo puis Christophers et enfin Human à la finition. Ça, ce sont les faits. Du concret. Et on ne peut rien enlever aux Noirs qui ont agi, ce soir, en garçons responsables : de l'envie, de l'engagement, de l'agressivité dans les rucks avec une troisième ligne impériale, et une mêlée qui a renvoyé la première ligne albigeoise, de 21 ans de moyenne d'âge, à ces chères études.

À domicile, c'est là que ça se passe !

Viazzo et Human se montraient intraitables défensivement, Levy (photo ci-dessus) jouait juste au pied et réussissaient quelques belles percées, et Labarthe démontrait, comme toujours, un investissement sans faille. Et puis, comme lors de leur dernière prestation à domicile face à Narbonne, ces Noirs ont aussi su envoyer du jeu, comme on dit. Avec des séquences intéressantes qui ont ravi un public qui s'était mobilisé pour soutenir les Aixois. À domicile, c'est certainement là que se jouera le maintien en cette fin de saison. Il en reste deux à Maurice-David. De quoi voir l'avenir un (tout petit) peu plus sereinement. "Mais ce n'est pas le moment de commencer à se la raconter" rappelaient, d'un commun accord, quelques joueurs à la fin de la rencontre. On ne peut qu'être d'accord avec eux…



À Maurice-David, Julien Sanchez