Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

Santoni : "les autres, on ne les calcule plus !"

  

21h49 13.04.13

 Retrouvez les réactions de Maxime Santoni, Vincent Noutary, Phil Christophers et Conrad Stoltz après la rencontre. 

Maxime Santoni (deuxième-ligne du PARC) : "on n'avait vraiment pas de marge de manœuvre, c'était la victoire ou rien. (Ce qui a fait la différence) L'envie de ne pas mourir. Ce n'est pas seulement une place au classement qu'on jouait ce soir, c'était vraiment la survie du club dans ce championnat. C'est différent. On a bien bossé cette semaine et puis ce soir on y a ajouté beaucoup de solidarité. Dès qu'un mec manquait un placage, il y en avait toujours un derrière pour rattraper le coup. Vraiment une grosse envie de tout le monde ce soir. (Sur les concurrents directs) Les autres, on ne les calcule plus. On joue pour nous, on ne regarde que nous, notre objectif est clair : marquer à chaque match le plus de points possible, c'est tout."

Vincent Noutary (trois-quarts centre du PARC) : "On est soulagé. On a réussir à se retrouver ensemble sur une prestation collective, qui vaille le coup et qui soit efficace. On sortait d'un match pas trop mauvais où le résultat comptable était catastrophique… Cette fois-ci, on a réussi à faire que les petits détails qui font la différence à la fin tournent en notre faveur. On réussit à grappiller un point de plus en sachant que chaque point va compter… On a réussi à ne pas tomber dans le piège, pas tomber dans du "hourra-rugby", ce à quoi ils (les Albigeois, ndlr) s'attendaient certainement. On a réussi à être structurés et à respecter ce qu'on avait dit. C'est efficace et à la fin, on est plus que satisfait."

Conrad Stoltz : "(Didier Nourault), c'est lui qui travaille depuis 9 mois !"

Phil Christophers (trois-quarts centre du PARC et capitaine, photo ci-contre) : "Les mecs, ils ont vraiment montré du cœur. Ils ont mis tous les problèmes de côté et ils ont répondu présent. Ça montre qu'il y a un gros caractère dans cette équipe, et j'espère que ça va être la même chose dans les trois matchs qui restent. Ce soir, on avait de la peur au fond de nous parce qu'on savait que si on perdait ce match, c'était quasiment fini. Après une semaine très, très difficile on a montré une réaction. Il y a eu beaucoup de salive dépensée, et au départ du match, on a eu du mal parce qu'il y avait encore de l'agitation dans notre tête. Mais une fois qu'on s'est libérés, on a pu jouer un peu plus. On a montré qu'on a des qualités. Il faut être très, très, très content avec les 5 points ! C'est évidemment le top. J'espère que ce soir les mecs vont se détendre, boire quelques bières ensemble pour renforcer cette attitude envers l'équipe. Ce qui est la plus belle chose dans le rugby."

Conrad Stoltz (entraîneur du PARC, photo ci-dessus) : "Les joueurs savaient qu'ils étaient sous pression et qu'il fallait à tout prix gagner ce match. En plus, ils sont montés au créneau. Donc, forcément, on a remis encore un peu plus de pression sur eux en leur disant que, désormais, le positif ne pouvait venir que d'eux. Ils sont conscients qu'ils sont capables de le faire. Et maintenant, il faut le faire tous ensemble. Ce soir, on a été un groupe de copains qui veut se battre jusqu'à la mort pour le copain d'à côté. Ces valeurs-là, on ne peut pas les acheter et c'est ce qu'il te fait gagner dans le rugby. Il faut rester sur cette idée-là. Que c'est comme ça qu'on va avancer. (Sur le fait qu'il soit désormais en première ligne) Mais il ne faut pas oublier tout le boulot que Didier a fait tout au long de l'année ! Quand on voit la touche et la mêlée aujourd'hui, c'est grâce à lui ! C'est lui qui travaille depuis 9 mois. C'est pas en une semaine qu'on a changé quoi que ce soit. Didier a fait son boulot, et ce soir on en récolte les fruits. Évidemment que cette victoire lui appartient également."