Actualités parc

Recevoir notre newsletter
OK
  • colis privé
  • BOUYGUES IMMOBILIER
  • pub boutique
  • DUMEZ
  • BUCKLER SECURITE
  • PLD AUTO
  • chateau la pioline
  • VERSO
  • QUINCAILLERIE AIXOISE
  • toyota
  • chateau la coste

PARC 16 - 20 Tarbes : Mieux, mais insuffisant

  

20h47 06.10.12

 

L'équipe professionnelle du PARC est dans le dur, c'est une évidence. Cette troisième défaite consécutive, la cinquième en six rencontres, les met en effet dans une situation difficile. Pas tant arithmétiquement parlant, mais surtout d'un point de vue confiance. La confiance, Tarbes en a plein les poches. Tout semble lui réussir, au contraire des Aixois dont les efforts, nets, n'ont pas été récompensés. Car pendant longtemps on a cru au deuxième succès du PARC cette saison. Même après que les Bigourdans eurent inscrit un essai en contre, sur l'interception d'une passe de Matias Viazzo. À la mi-temps, les Aixois menaient même 13 à 7 grâce à Tuineau en bout de ligne, étaient vraiment bien dans leur match, maitrisaient la touche et semblaient particulièrement concentrés. Et concernés. Santoni réussissait quant à lui son retour. La rencontre était tout de même un brin mollassonne, hachée, avec 4 cartons jaunes distribués par l'arbitre. Mais les Aixois dirigeaient les débats. 

 

Fortassin fait mal

Et puis la fébrilité a fait son entrée en jeu. Côté Noir. Solana manquait une pénalité à 15 mètres des poteaux, quasiment en face. Viazzo d'un peu plus loin. 6 points perdus au pied, une interception et un essai en contre, c'en était trop pour espérer l'emporter. La sortie de Bertus Smit allait quant à elle sonner la fin de la mêlée aixoise, qui prenait désormais la foudre tarbaise. Laissé sur le banc, Fortassin, l'ouvreur haut-pyrénéen faisait son entrée en jeu. Et faisait aussi très mal au PARC, avec un essai à la clé après une merveille de ballon par-dessus. Les Aixois étaient bourrés de volonté, c'est sûr. Et le point du bonus défensif les récompense. Mais cette équipe tarbaise est, elle, bourrée de qualités. Le PARC a perdu contre plus fort. Et est dans le dur, c'est une évidence. 

 


 

 

Réactions

 

Lucien Simon (Président du PARC) : "On manque six points au pied dans des moments décisifs et on prend au moins un essai casquette. Il n'y a donc rien de surprenant à cette défaite. Au niveau de l'engagement, je n'ai rien à reprocher à nos joueurs, il se sont "envoyés". Maintenant voilà… On a eu une mêlée qui a été dominée par une très bonne équipe de Tarbes. Ils sont en haut du classement et ce n'est pas un hasard. Quant à nous, je n'ai pas d'autre volonté, pour l'instant, que de me sortir d'une place en décalage avec le niveau de l'équipe. Ne serait-ce que pour qu'il y ait le moral autour du club. Pour le moment, on ne peut pas penser à autre chose. Et pour le moment je regarde en bas, et je remarque qu'on reprend un point à Massy. On attend des jours meilleurs. Y'a deux ans, on était dernier après le premier bloc, avant-dernier après le second, et on avait fini onzième. Rugbystiquement, je suis beaucoup moins en colère que ce que je l'étais après Béziers. Maintenant, si on veut m'entendre dire que Tarbes, aujourd'hui, est une meilleure équipe que le PARC, je le crois. En plus, ils sont en confiance et ils ont des scenarii lors desquels ça tourne bien pour eux…Maintenant, ce que je sais, c'est que dans 7 jours, moins deux heures et demie, il arrive Lyon. Qu'on jouera ce match et que ça va être splendide".

 

Didier Nourault (entraîneur du PARC) : "Ce qui nous a manqué ? Ne pas prendre une interception, ne pas manquer une pénalité face aux poteaux… Ce sont les aléas du rugby. C'est comme ça. Y'a 15 jours on reprochait aux joueurs de ne pas s'être "envoyés", aujourd'hui ils l'ont fait. Mais Tarbes nous a été, dans certains secteurs, un petit peu supérieur. Ils ont été aussi plus opportunistes. Aujourd'hui on avait en face une équipe qui était 4ème au classement… Les points positifs ? Il y en a… L'équipe était critiquée sur la touche, je ne crois pas que ce secteur ait été négatif ce soir. Ensuite, nous avons été plus qu'opiniâtres en défense, plutôt bien organisés. Après, ce qui compte, c'est la dynamique de travail, le contenu de ce qui est fait, les améliorations… Et par rapport à Béziers il y en a eu. Aujourd'hui les joueurs sont un peu abattus parce qu'ils se sont vraiment investis dans ce match."